Les patients, selon leur connaissance de cette profession (conseil d’un autre professionnel de la santé, habitudes familiales, séjours à l’étranger où la profession est règlementée, conseils d’amis...), viennent consulter pour diverses raisons : résolution d’un symptôme chronique, amélioration d’un problème de scolarité ou de comportement, scoliose, réglage de la performance et soins du sportif, etc.

 

En effet, le but de la CHIROPRAXIE n’est pas seulement d’éliminer des douleurs, mais d’engager le corps à mieux jouer ce rôle lui-même en réparant ses outils naturels d’accès à la santé. 

 

Suivent quelques exemples, parmi tant d'autre...

 

Des douleurs d'origine vertébrale ou articulaire

 

- Douleurs vertébrales à tous les niveaux : torticolis, douleurs cervicales, dorsales ou lombaires, raideurs du cou ou du dos.

- Douleurs ou symptômes se manifestant au crâne ou au visage : certaines céphalées (maux de tête), migraines, douleurs oculaires, vertiges, névralgies faciales.

- Douleurs des membres supérieurs (épaule, coude, avant-bras) : névralgies cervico-brachiales, périarthrites scapulo-humérales, défauts de sensibilité, « tennis elbow », syndrome du canal carpien, etc.

- Douleurs thoraciques, abdominales ou pelviennes : névralgies intercostales ou pseudo-viscérales (imitant une douleur d’organe).

- Douleurs des membres inférieurs (hanche, genou, cheville, pied) : sciatiques, cruralgies, entorses, etc.

 

Un certain nombre de troubles généraux

 

Dyslexie (et ses déclinaisons : dysgraphie, etc.), difficultés d’apprentissage et du comportement (hyperactivité ou indolence des enfants), scoliose idiopathique et scolioses non évolutives (tous les enfants devraient être vérifiés avant la puberté pour pouvoir éviter ces scolioses si délicates à contrôler ensuite), défauts de coordination et de confiance ou blessures répétitives chez les sportifs (contrôles souhaitables en début, enfin de saison, et après les chocs et les blessures), certains problèmes de santé chroniques ou récidivants, etc.